RECEPTEUR ULTRA-SIMPLE A CONVERSION DIRECTE


Olivier ERNST F5LVG






Retour sur la page d'accueil : de multiples autres documents sur la radio vous attendent




Voici un récepteur conçu pour l'écoute des radioamateurs en BLU et CW sur la bande des 40 mètres avec le nombre minimum possible de composant, c'est à dire 20 !


Il s'agit d'un récepteur à conversion directe né de la simplification du récepteur décrit sur ce même site auquel il est conseiller de se reporter.


cliquez ici


Ce récepteur comprend 3 étages, chaque fois simplifiés à l'extrême. Tout d'abord un modulateur équilibré de C1 à C6. Puis un oscillateur réalisé autour de Q1. Malgré sa simplicité cet oscillateur est extrêmement stable du fait de R2 qui augmente de façon importante l'impédance d'entrée du transistor MOSFET. Enfin un amplificateur BF réalisé autour de IC. Le récepteur est alimenté par une simple pile saline de 4,5 V. Il fonctionnera correctement entre 3,5 et 5 V. D3 évite la destruction de Q1 en cas d'inversion de polarité de la pile, au prix d'un court-circuit de la pile...



Les valeurs des composants sont les suivantes :

C1 60 pF ajustable, C2 220 pF NPO, C3 90 pF ajustable, C4 20 pF variable si possible démultiplié, C5 33 µF, C6 470 nF, C7 10 nF, C8 22 µF, C9 100 µF, C10 100 nF, R1 1 kohm ajustable, R2 220 ohm, D1/D2 1N4148, D3 1N4007,Q1 BF960, IC TDA2003. L1 22 µH, L2 100 µH, L3 15 tours sur un mandrin de 8 mm de diamètre avec une prise à 3 spires de la masse.


En pratique L1 et L2 sont des petites bobines miniatures du commerce, collées l'une à l'autre par un peu de cyanolite. L3 est la seule bobine à réaliser avec du fil de diamètre compris entre 2/10 et 4/10 de mm. Le "mandrin" est simplement un corps de "bic" transparent.


Dans un premier temps il faut régler la fréquence de l'oscillateur grâce à C3. La fréquence précise peut être contrôlée sur un récepteur en position BLU dont l'antenne est remplacée par un simple fil électrique se terminant à une dizaine de cm de L3. Si la gamme couverte par C4 est trop grande il faut mettre en série un ajustable de 40 pF. Moyennant cette pièce supplémentaire, un condensateur variable de capacité supérieure à 20 pF peu parfaitement convenir. Dans un deuxième temps il faut mettre le casque et vérifier qu'un ronflement est audible en touchant l'entrée de IC (broche 1). Il ne reste alors qu'à brancher l'antenne et à régler C1 pour obtenir le signal le plus intense possible. R1 doit être positionné à mi-course. En cas de détection de stations de radiodiffusion AM il faut modifier finement le réglage de R1 pour atténuer le phénomène. La réjection des stations AM est cependant inférieure à celle obtenue avec le récepteur précédent. En effet, en écartant R1 du point médian, l'oscillateur n'est plus couplé de façon identique à D1 et D2.


En conclusion, ce récepteur est le proche parent des anciens postes à galène (D1/D2) suivis d'un amplificateur BF (IC) auquel on a ajouté un oscillateur de battement (Q1) pour recevoir la télégraphie et la BLU. Malgré sa simplicité ce récepteur permet réellement la réception des amateurs sur 40 m. A l'inverse, il ne peut en aucun cas recevoir correctement les stations de radiodiffusion en AM. Construisez ce récepteur, et vous découvrirez les joies de l'écoute radioamateur avec un matériel de votre fabrication...



Olivier ERNST F5LVG




Retour sur la page d'accueil : de multiples autres documents sur la radio vous attendent